Quino-Makis à la Provençale (VG, SG)

Parce que c’est frais, c’est fun à manger (moins facile à rouler), ça tient au corps et ça se range bien dans les lunch-box …

Pour changer un peu de mes boîtes fourre-tout, je me suis appliquée. Niveau roulage, il y a encore une belle marge de progression possible, mais ceci dit, je ne m’en suis pas trop mal sortie ! 🙂

Ce qui était sûr, c’est que mes Makis seraient végétariens, car prendre le risque de mettre du poisson cru et de me balader avec ma boîte jusqu’au travail, c’est risquer de passer un sale quart d’heure (ou quelques jours à l’hôpital).

Processed with VSCO with c1 preset

Deuxième bonne raison : le prix. LE PRIX. Et enfin, last but not least, le saumon et le thon

sont les poissons les plus pollués qui soient. Une bouchée c’est un peu comme avaler des bouts de ferrailles, des antibiotiques à foison, des métaux lourds et autres trucs pas fun. Entre nous, si vous avez le choix, choisissez de la truite. Aussi savoureuse que le

 

saumon, voire plus, il existe des élevages bio et garantis sans antibiotiques.

Bref. Tout ça pour dire qu’ils seront au tofu, et pour une version estivale digeste (donc sans crudités), je les ai garnis d’une ratatouille maison, de basilic frais et de jus de citron.

Pour 1 personne :

  • 60g de quinoa (rouge ici)Processed with VSCO with c1 preset
  • 60g de riz
  • 3 feuilles Nori
  • 1 bloc de tofu (nature, aux herbes, fumé …)
  • 1 échalote
  • 1 petite carotte (oui je sais, ratatouille revisitée ^^)
  • 2 tomates
  • 1 aubergine
  • 2 courgettes
  • Sel, poivre, huile de sésame grillée
  • Graines de sésame
  • Vinaigre
  • Jus de citron
  • Feuilles de basilic

Rincer le riz et le quinoa, puis porter à ébullition ensemble dans 4 fois le volume en eau salée. Laisser mijoter environ 20 minutes, stopper la cuisson, et laisser gonfler à couvert. Rajouter au « quinori » 2 càs de vinaigre de riz (à défaut, de cidre), 1/2 càc de sucre, 1 càs de graines de sésame.

Pendant ce temps, préparer la « ratatouille » (d’accord, appelons cela mijoté d’été !) Faire revenir l’échalote, les courgettes et l’aubergine. Saler, poivrer, saupoudrer d’herbes de Provence. Ajouter un fond d’eau et les tomates en morceaux, et laisser mijoter tranquillement, entre 30 à 45 minutes. Laisser refroidir.

Préparer les makis :

Processed with VSCO with  preset

Dérouler un set de table, placer un grand rectangle de film alimentaire, et y placer la feuille Nori.

Modus operandi aléatoire et propre au talent de chacun(e) : Étaler le quinori sur les 3/4 de la feuille Nori, en laissant 2 cm au moins sur trois chaque côté, et 4 cm sur le dernier. Disposer quelques cuillères de ratatouille, puis émietter une partie du tofu. Ajouter un peu de basilic et du jus de citron.

Rouler le maki comme vous pouvez, en vous aidant du film alimentaire, et tenter de fermer le truc sans débordement explosif sur les bouts. Laisser le film autour du boudin, bien serrer, et mettre au frais. Recommencer jusqu’à épuisement du quinori et du tofu (il restera de la ratatouille pour d’autres repas !)

Processed with VSCO with c1 preset

 

Publicités

Une réflexion sur “Quino-Makis à la Provençale (VG, SG)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s