Foccacia sucrée myrtilles & romarin

Je crois que c’est l’été. Les fruits sont gorgés de vie, ils coulent de sucre sur mes doigts. Les cigales chantent dans les blés… 
Le sud me manque, mais je sais le faire venir à moi. Par les sens.
Et si vous avez aussi envie de vous sentir en vacances, alors prenez un morceau de cette Focaccia. Je partage avec plaisir.

 

Comme un air de Toscane, puisque c’est de l’Italie que la Focaccia provient. Elle sent l’été, l’huile d’olive et les herbes. Parfois l’oignon, ou les olives noires. Les tomates séchées, ou encore le fromage.
J’ai eu envie de la revisiter, façon sucrée…. 
Ici,  myrtilles et romarin se mêlent à perfection. Entre la douce acidité des baies et le parfum enivrant de la Provence…
Le Romarin du jardin de mon sud, que j’ai fait venir à Paris.

Au petit déjeuner, tartinée de purée d’amandes ou au gouter, et dès que vous avez envie de vous évader … Si simple, tout doux, et très, très bon.

Pour la Focaccia (4 à 6 parts)

  • 300g de farine (200g de T65 et 100g de farine semi-complète T110) 
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 200ml d’eau tiède environ
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 2 càs de sucre (cassonade ou semoule c’est parfait)
  • 100 à 150g de myrtilles

Dans un ramequin, mélanger la levure avec un peu d’eau tiède. Laisser reposer 10 minutes. 
Verser la farine et le sel dans un cul de poule (j’assume ce mot, et je l’adore), et creuser un puits.  
Ajouter alors le mélange d’eau et de levure, puis ajouter le reste de l’eau tiède tout en malaxant, à pleines mains ou, pour les précautionneux, avec une cuillère. 

Les plus pressés prendront un robot. Mais ici, la flemme de sortir l’appareil et le plaisir de pétrir la pâte à pain l’emporte toujours. Ajouter la cuillère d’huile et continuer de pétrir environ 10 minutes, jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois. 
S’il manque de l’eau ou de la farine, et bien, je vous laisse ajuster. 

Laisser reposer 1h15 à température ambiante, couvert d’un torchon. 

Étaler le pâton sur une plaque recouverte de papier sulfurisée. Parsemer de romarin frais si possible et saupoudrer avec le sucre. 

Enfoncer les myrtilles sur la pâte. Enfourner pour 20 à 25 minutes à 180°. La Foccacia sera alors moelleuse à souhaite, avec cette délicieuse odeur de pâte à pain. 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s